Actualités du Team Petit Croisieurope

Juillet 2014 - Dunières

La voila la victoire !

Seb Petit : Victoire à DunnièresAttendue depuis le début de la saison, la première victoire de la saison de Sébastien Petit est arrivée sur la pente savonneuse de Dunières. Dans des conditions dantesques et particulères, Sébastien a su dompter les elements pour s’offrir sur l’unique montée de course possible une victoire savoureuse.
Moment plus difficile pour Christian Schmitter, qui pourtant auteur du record du groupe GT de série lors des essais, a été beaucoup plus en difficulté pour maitriser la monstrueuse puissance de sa GT2.

Nous en etions restés sur des soucis techniques qui handicapaient fortement l’efficacité moteur de la Norma de Sébastien. Après une nouvelle semaine intense afin de solutionner le problème et grâce au soutien du préparateur Oreca, le rendement optimal du moteur BMW 4 Litres a été retrouvé et Seb peut se présenter sur la pente tortueuse et glissante de Dunières avec l’idée de faire vacsciller la référence de la catégorie Nicolas Schatz. Toujours accompagné par sa fidèle équipe, Sébastien montre dès les essais qu’il est revenu dans le coup et qu’il va falloir compter sur lui pour pimenter la course.

Au terme de cette première journée, Seb est en seconde position à quelques dixièmes de Nicolas Schatz en ayant l’impression de monter progressivement en régime. Mais la donne promet d’être complètement différente pour la course prévue le lendemain puisque de grosses intempéries sont annoncées. Du côté de l’autre membre de l’équipe, Christian Schmitter, les essais se déroulent à merveille puisque celui-ci signe le record du groupe GT de Série et s’installe en leader de sa catégorie devant le jeune et véloce Pierre Courroye.
Dimanche matin, les previsionnistes ne se sont malheureusement pas trompés et c’est un déluge qui s’abat sur Dunières. Un « warm-up » est au programme avant les montées de course et sur ce revêtement typé « Holiday on Ice » Sébastien ne peut maitriser sa Norma. Malgré une allure prudente, il part en tête à queue et l’on se dit que la course va être très très difficile d’autant plus que la pluie redouble d’intensité.
C’est l’heure des funambules ! Sous ce ciel appocalyptique, il faut tenter de rester sur la route tout en sachant que la donne est changée et que les voitures moins puissantes et plus agiles peuvent rafler la mise au nez et à la barbe des habituels leaders. Il ne reste que trois voitures à s’élancer et à l’heure actuelle c’est Marcel Sapin et sa F3 qui est affiché en haut des feuilles de temps.

Geoffrey Schatz s’élance juste devant Sébastien et malheureusement pour lui part à la faute. Heureusement pas de gros dégats pour lui…mais c’est dire la complexité de la tâche à effectuer. C’est le moment pour Seb de frapper un grand coup ! Il s’élance, jongle avec les elements, se bat au volant et manque à de nombreuses reprises de partir à la faute. Son équipe attend et scrute l’affichage des chronos…1’22’’480 ! Seb passe devant le chrono de référence de Marcel Sapin et il reste à attendre le passage de Nicolas Schatz. Gêné par les conditions et une mauvaise visibilité, Nico ne peut faire mieux et concède un retard de cinq secondes sur le temps de Seb ! C’est le sourire aux lèvres que les membres de l’équipe rejoignent le paddock et au même moment nous apprenons que devant le danger de ces conditions, les organisateurs prennent la décision d’annuler les montées restantes. C’est donc la victoire pour Sébastien qui s’empare du coup de son premier succès de la saison ! Explosions de joie et soulagements sont de rigueur au retour du pilote qui mérite une bien belle ovation. Alors certes cette victoire est acquise dans des conditions particulières mais le chrono effectué est à souligner et c’est d’ailleurs dans une ambiance fair-play et sportive que les autres pilotes sont venus saluer Seb. Toujours très véloce sous la pluie, Sébastien s’est refait un moral et abordera la prochaine manche du Mont-Dore dans de bien meilleures dispositions.

Moment plus délicat pour Christian Schmitter, peu à l’aise sous ce torrent et qui a pris la sage décision de ramener sans bobo sa Porsche GT2. Alors qu’il menait de main de maitre les essais et qu’il voyait une bonne opportunité pour le championnat, Christian devra faire contre mauvaise fortune et s’élancera sur la pente du Mont-Dore le couteau entre les dents.
_____________________________________________________________________

9 – DUNIERES
9ème manche du Championnat de France les 19 et 20 juillet à 40 km de Saint-Etienne (Loire)
45ème édition, organisée par l’ASA Ondaine
Longueur : 2.180 mètres – Dénivellation : 129 mètres

CLASSEMENTS

Classement Sport :
1.S.Petit (Norma M20 FC) 1’22’’480 – 2.M.Sapin (Mygale F3) à 1’’633 – 3.N.Schatz (Norma M20 FC) à 5’’’229 – 4.O.Augusto (Norma M20B) à 8’’691 – 5.L.Tomas (Dallara F308) à 9’’167 – 6.D.Chamberod (Norma M20 F) à 11’’264 – 7.F.Bourgeon (TracKing RC01) à 11’’596 – 8.D.Meillon (Norma M20 FC) à 11’’959 – 9 C.Araud (Jema 630 GT) à 12’’359 – 10.R.Thomas (Lola B06) à 15’’041

Classement Production
1.N.Werver (Porsche 997 GT3) 1’26’’146 – 2.D.Vuillaume (Porsche 997 GT3) à 1’’028 – 3.P.Guiot (Ford Escort Cosworth) à 1’’878 – 4.J-L.Janioud (BMW M3 GTR) à 1’’975 – 5.P.Cat (BMW M3) à 3’’936 – 6 F.Dosières (Mégane Trophy) à 4’’742 – 7.P.Polge (Peugeot 306 Maxi) à 5’’480 – 8.R.Bernard (Seat Leon SC) à 5’’937 – 9.P.Courroye (Porsche 997) à 5’’949 – 10.T.Ressouche (Renault Clio 3) à 7’’854.

CHAMPIONNATS

Sport :
1 – N. Schatz : 247 pts / 2 – G. Schatz : 210 pts / 3 – S. Petit : 195 pts / 4 – A. Thomas : 153 pts / 5 – D. Guillaumard : 120 pts / 6 - C. Frantz : 106 pts / 7 – M. Hubert : 106 pts / 8 - M.Sapin : 82 pts / 9 – R.Thomas : 71 pts / 10 – B. Bouche : 69 pts.

Production :
1 – N.Werver : 220 pts / 2 – P.Beal : 188 pts / 3 – C.Schmitter : 187 pts / 4 – F.Dosieres : 174 pts / 5 – D.Dieulangard : 167 pts / 6 – S.Lemaire : 139 pts / 7 – R.Garces : 137 pts / 8 – P.Cat : 135 pts / 9 - P.Schmitter : 113 pts / 10 – J.Turnel : 100 pts.

Prochaine épreuve :

10 – Mont-Dore - Chambon sur Lac
10ème manche du Championnat de France les 9 et 10 août à 43 km de Clermont Ferrand (Puy-de-Dôme)
54ème édition, organisée par l’ASA du Mont-Dore
Longueur : 2.180 mètres – Dénivellation : 129 mètres

Retour haut de page