Actualités du Team Petit Croisieurope

Beaujolais 2013 :

Une fin gâchée

Beaujolais 2013Les trois semaines de pause entre Saint-Goueno et ce week-end dans le Beaujolais sont passées à toute vitesse avec un travail énorme réalisé sur le proto Norma M20 FC afin de résoudre des soucis de stabilité aperçus sur la course bretonne. Vainqueur à deux reprises  de cette course de côte du Beaujolais et détenteur du record sur l’ancien tracé plus court, Sébastien a malheureusement vu son week-end bien mal se terminer…
C’est une nouvelle fois l’équipe au complet qui arrive sur cette splendide course de côte du Beaujolais avec pas moins de cinq voitures. Au programme des deux journées, trois montées le samedi (1 essai libre + 2 essais chronométrés) et quatre montées le dimanche (1 essai libre + 3 manches de course), de quoi faire beaucoup de roulage sur les quatre kilomètres de ce tracé hyper rapide et technique.

Avec bien entendu l’objectif d’aller chercher la victoire, l’équipe compte sur ce week-end pour affiner le set-up de cette Norma. Il est en effet indispensable que Seb ait une voiture parfaite afin d’aller chercher l’ultra rapide Nicolas Schatz. Pour l’occasion, toute la famille Ferretti a fait le déplacement et apporte son précieux savoir-faire. Au terme des manches d’essais, Sébastien est second dans les basques de Nicolas Schatz et demeure satisfait de cette journée de mise au point.

Les choses sérieuses ont lieu le lendemain et après une mise en route lors de la manche d’essais libres, la première montée de course peut avoir lieu sous un temps agréable et qui ne verra nullement perturber le déroulement de cette course de côte du Beaujolais. Stratégie différente entre Nicolas Schatz et Sébastien Petit puisque le premier nommé sort ses cartouches en premier en mettant des pneumatiques neufs dès cette montée. Le résultat ne se fait pas attendre puisqu’il pulvérise le record de la piste et se pose en leader avant les deux dernières montées. Pas d’inquiétude toutefois dans les rangs du Team Petit puisque l’écart est certes important mais la voiture convient à Seb et les pneumatiques neufs seront eux de sortie pour l’ultime manche.

La seconde montée se déroulant sous une chaleur importante, il est convenu d’avance que la piste ne permettra pas d’amélioration et la tendance se confirme au vu des temps annoncés par la voix rauque de Bernard Desray.

Dernière montée, quatre pneumatiques neufs installés sur la voiture, des discussions avec Angelo et David Ferretti, tout indique que la grosse attaque va être de sortie. Le départ est donné, la Norma bondit et file à toute allure sur la suite du parcours ! Les membres et supporters de Sébastien sont anxieux et attendent avec impatience que le pilote franchisse la ligne d’arrivée. Hélas, le feu rouge signifiant un incident de course s’allume et le speaker annonce une sortie de route pour Sébastien. Parti le couteau entre les dents et largement en avance sur les intermédiaires relevés par rapport à son chrono matinal, Sébastien est parti à la faute, endommageant lourdement sa voiture. Celui-ci ressent d’ailleurs encore à l’heure actuelle les séquelles de sa sortie même si rien de grave n’est à déplorer. La course se termine bien mal pour Seb qui se sera battu avec panache, empoche la seconde place grâce à son temps acquis à la première montée mais se pose surtout dorénavant la question sur la possibilité de continuer sa saison…les jours qui viennent vont être décisifs à ce propos.

C’est plus joyeux du côté des autres pilotes de l’équipe avec une nouvelle performance de François Kirmann qui a fait briller les couleurs de l’équipe dans la catégorie des protos 2 litres avec à la clé une seconde place tout en se rapprochant petit à petit de la référence Geoffrey Schatz. Chez les voitures fermées, une nouvelle fois mention très bien pour Christian Schmitter sur sa Porsche qui a joué la gagne et a forcé le vainqueur à sortir la très grosse attaque. Chez les deux autres pilotes qui portent les couleurs de l’équipe sur leurs Ferrari F430, c’est un véritable duel qui s’est instauré entre Philippe Schmitter et Daniel Kirmann, le premier s’adjugeant le duel.

Nous retrouverons au moins quatre pilotes dans quinze jours sur la magnifique course de côte de Vuillafans en attendant que Sébastien soigne sa santé et que le verdict sur sa voiture soit prononcé…

_____________________________________________________________________

Beaujolais Villages : Manche 7/13 du championnat de France – 52ème édition les 22 et 23 juin 2013 entre Marchampt et le Col de la Croix Marchampt, à 25 Km de Villefranche sur Saône (69) - Longueur : 3,9 km – Dénivellation : 190 m – Classement : sur la meilleure des 3 montées de course - Partants: 127 – Classés: 119 – Conditions : Beau temps – Affluence : 2500 spectateurs environ.

Classement
1. Schatz (Norma M20 FC) 1’30’’010 (1er proto CN) – 2. Petit (Norma M 20 FC) à 2’’190– 3. Frantz (Osella PA 27) à 4’’623 – 4. A. Thomas (Reynard 01 L) à 4’’790 – 5. Bouche (Reynard 99 L) à 8’’100

Production et GT
1. Werver (Porsche 997 Cup) 1’48’’363 (1er GTTS) – 2. Poinsignon (CG turbo) à 1’’480 (1er Gr. FC) – 3. Béal (BMW M3 GTR) à 3’’191 – 4. Janioud (BMW M3 GTR) à 5’’130 - 5. Santarelli jr. (Porsche 997 Cup) à 5’’158 – 6. Ph. Schmitter à 5’’735 – 7. D. Kirmann à 6’’007 (tous Ferrari F 430)

Championnat A
1. N. Schatz 195 – 2. A. Thomas 163 - 3. Petit 157 – 4. Frantz 131 – 5. G. Schatz 129 – 6. Latreille 99 – 7. Bouche 96 – 8. Sapin 89 – 9. Guillaumard 75 –10. F. Kirmann 60 - etc.

Championnat B
1. Werver 168 – 2. Cosson (1er Gr A) 149 – 3. Bonnet et Béal 131 – 5. D. Kirmann 120 – 6. Cat (1er Gr N) 118 – 7. Dosières et Janioud 100 – 9. Vuillaume (1er GT) 96

Retour haut de page