Actualités du Team Petit Croisieurope

Saint-Gouëno 2013 :

Pas si mal ...

St Goueno 2013De retour au volant d’un proto suite à sa grosse sortie de route du week-end précédent, Sébastien Petit s’avérait mitigé au sujet de sa seconde place d’une course dominée par Nicolas Schatz. Mais au vu des conditions pour être présent, ce n’est tout de même pas si mal ! Notons par la même, la première victoire dans sa catégorie pour Christian Schmitter sur sa rutilante Porsche.

Petite remise en situation, sept jours avant cette épreuve de Saint-Gouëno, lors de la course de côte de La Pommeraye, Sébastien, victime d’une défaillance mécanique, sort de la route et amoche salement sa F3000. Impossible de réparer et pire encore, la participation sur l’épreuve suivante est fortement compromise. En effet, la F3000 ne peut pas être réparée dans les temps et le proto CN + Norma M20 est très loin d’être prêt, son apparition étant prévue pour la fin juin sur la course de côte du Beaujolais. C’est donc un défi monumental qui attend toute l’équipe, finir une voiture en seulement trois jours alors qu’un mois de travail était encore dans les tuyaux.

Lundi, Mardi, Mercredi, travail sans interruption, Jeudi quelques tours sur circuit afin de vérifier que tout fonctionne et que les nombreux soucis survenus l’an dernier sont résolus puis dans la nuit de Jeudi à Vendredi, il est temps de prendre la route pour parcourir les nombreux kilomètres jusqu’en Bretagne. C’est déjà une victoire en soit que de pouvoir se présenter sur la ligne de départ des essais.

Pas évident de se remettre dans le bain du proto et les premiers kilomètres sont délicats pour Sébastien qui doit se réhabituer au gabarit différent de la voiture et se remettre également en confiance suite à son excursion hors de la route. Pouvant s’apparenter à un nouveau début de saison, il faut élaborer des set-up afin de proposer à Seb une voiture lui inspirant confiance et envie d’attaquer. N’ayant pas fait de tests avant cette course, l’équipe élabore des configurations différentes au fil des montées et aborde cette épreuve comme une séance d’essais grandeur nature sans réellement pouvoir se situer par rapport à la concurrence. Les essais permettent d’éliminer de mauvais réglages et voient Seb rentrer avec le second temps ce qui est en soit une satisfaction.

La première montée de course voit Sébastien se présenter avec un nouveau set-up et l’équipe semble sur une bonne piste puisque l’on constate une nette amélioration du chrono qui permet à Seb de creuser l’écart sur ses poursuivants et se rapprocher de Nicolas Schatz. Le pilote CroisiEurope en veut tout de même plus et espère pouvoir mettre un peu plus la pression sur le champion de France en titre.
C’est pour cela qu’il se présente au départ de la seconde montée de course avec la ferme intention d’attaquer encore plus mais les premiers virages lui font vite  comprendre qu’il va devoir calmer ses ardeurs. La Norma ne présente pas une tenue de route optimale et Seb sait qu’il ne pourra pas améliorer son temps sur cette montée. C’est le statut quo et une nouvelle séance de mécanique s’impose afin de résoudre le souci de stabilité.

Hélas, la troisième et ultime manche, et ceci malgré les efforts de son équipe, ne change rien au classement final et voit Sébastien se battre avec sa voiture pour signer un chrono relativement semblable aux deux précédents. Une seconde place sur un tracé qu’il n’affectionne guère et dans des conditions difficiles représente une belle performance malgré la déception de Seb dû à son tempérament de gagnant. Cette épreuve a surtout permis à toute l’équipe d’en apprendre un peu plus sur la voiture et c’est dorénavant trois semaines qui vont permettre à tout le monde de travailler grandement sur le proto pour pouvoir se présenter sur la course de côte du Beaujolais avec des ambitions plus sérieuses. Nous en sommes seulement à la mi-saison et tous les espoirs sont permis…

S’il en est un qui arrivait en Bretagne avec l’intention de remporter sa première victoire, c’est Christian Schmitter qui, débarrassé de l’épouvantail du GT de Série, Dominique Vuillaume, trouvait  notamment sur son chemin le sympathique pilote Basque, Michel Lamiscarre. Au terme d’une épreuve parfaitement maitrisée et de plus en plus à l’aise au volant de Porsche 997 GT3, Christian pouvait laisser exploser sa joie sur la plus haute marche du podium.Même satisfaction pour Kirmann Junior qui maitrise subtilement son proto Norma à moteur Honda, rentre dans le top 10 du scratch et finit à une méritoire deuxième place de sa catégorie. Pour ce qui est des deux autres membres du Team Petit Auto Sport, c’est une lutte « interne » qui a animé les troupes entre Philippe Schmitter et Daniel Kirmann, le premier nommé l’emportant sur le second pour cinq dixièmes dans ce duel de Ferrari F430.

Nous vous donnons maintenant rendez-vous à la fin du mois dans ce magnifique cadre qui accueille la course de côte du Beaujolais.
_____________________________________________________________________
6. Saint Gouëno
6ème manche du championnat de France les 1er  et 2 juin 2013 - 40 km de Saint Brieuc (Côtes d’Armor) - Longueur : 3,2 km – Dénivellation : 144 m – Pente moyenne 4,5 % - Record : 1’15’’616 par Schatz en 2012 - Classement : à la meilleure des 3 montées - Partants: 94 – Classés: 86 – Conditions: Ciel nuageux – Affluence: 10.000 spectateurs environ.

Classement
1. Schatz (Norma M 20 BMW) 1’14’’262 (1er sport protos) – 2. Petit (Norma M 20 BMW) à 2’’303  – 3. Frantz (Osella PA 27 BMW) à 3’’720 – 4. A. Thomas (Reynard 01 L) à 3’’847 - 5. G. Schatz (Norma M 20 Honda) à 6’’242 – <b>10. F. Kirmann (Norma M 20 Honda) à 9’’670</b> – etc.

Production
1. Werver (Porsche 997) 1’30’’889 (1er GTTS) – 2. Béal (BMW M3 GTR) à 0’’932 - 3. Cosson (Seat Leon SC) à 2’’176 (1er Gr A) – 4. Nugue (BMW M3 GTR) à 2’’297 – 5. Bonnet (Seat Leon) à 2’’405 – 9. Ph. Schmitter (Ferrari F 430) à 3’’732 - 10. Kirmann (Ferrari F 430 GT3) à 4’’271 - 19. Ch. Schmitter (Porsche 997 GT3) à 8’’824 (1er GT de série) – etc.

Championnat
1. Schatz 167 – 2. Thomas 138 (1er monoplace) – 3. Petit 133 – 4. G. Schatz 113 (1er 2 Litres) – 5. Frantz 111 – 6. Latreille 81 – 7. Bouche et Sapin 75 – 9. Guillaumard 58 – 10. Kirmann 50 - etc.

Production

1. Werver 140 – 2. Cosson 127 (1er Gr. A) – 3. Bonnet 119 – 4. Cat 111 (1er Gr. N) – 5. Béal et Kirmann 107 – 7. Dosières 83 – 8. Janioud 80 – 9. Vuillaume 74 (1er GT) – 10. Lemaire 73 - etc

Retour haut de page