Actualités du Team Petit Croisieurope

Hébécrevon 2013 :

Un week-end sans

Hébécrevon 2013Vainqueur l’an dernier de cette épreuve en devenant le premier pilote à faire triompher un proto CN +, Sébastien Petit arrivait avec l’intention d’égaliser le nombre de victoires de son principal adversaire Nicolas Schatz mais un cruel manque de réussite a fait échouer les plans du pilote phare de l’équipe. Fortunes diverses pour ses camarades d’écurie.

Le sol normand n’a pas porté chance à Sébastien Petit qui dès les premières minutes du meeting connait le bris d’une chape à l’arrière de sa F3000. N’ayant pas pris le départ, c’est une intervention rapide et efficace et couplée à la sympathie des organisateurs, Sébastien peut s’élancer sans risques sur le parcours atypique d’Hébécrevon. Il hausse la cadence sur la première montée d’essais chronométrés mais constate aussitôt que sa voiture ne possède plus le comportement des courses précédentes. En effet, la chape cassée est spécifique et dorénavant, c’est une pièce permettant de rouler mais différente qui équipe la Reynard 95D. L’arrière est baladeur et ne permet pas d’aborder les virages à la convenance du pilote du Team Petit. Le moral est entamé pour Sébastien qui sait que pour aller chercher la victoire, il faut que tous les paramètres réussites soient réunis.

La seconde montée d’essais est du même acabit, recherche de réglages, départ de Seb et retour aux paddocks avec une moue qui en dit long sur son ressentit au volant. Celui-ci termine deuxième des essais mais l’écart est important avec Nicolas Schatz. C’est l’heure de passer une soirée festive avec toute l’équipe afin de décompresser et aborder dans les meilleures conditions les trois montées de course au programme du lendemain.

La première montée de course voit Nicolas Schatz réaliser un chrono moins performant que son meilleur temps des essais et pendant ce temps, Sébastien Petit s’est rapproché mais est talonné par Alban Thomas. Il faut donc continuer de travailler sur le comportement de sa F3000 et attaquer sur la manche suivante.

C’est chose faite et au prix de grosses frayeurs, Sébastien  améliore son chrono, repousse Alban Thomas mais voit s’éloigner Nicolas Schatz auteur du record du parcours. Malgré un meilleur temps, Seb et son équipe sont relativement insatisfaits de la voiture et le chrono est d’ailleurs loin de ceux-ci établis les années précédentes. Toutefois, la stabilité de la voiture va de mieux en mieux et les meilleurs pneumatiques sont installés pour l’ultime montée. Sébastien promet de « dégoupiller » et tout tenter pour aller chercher la gagne !

Hélas, la guigne continue, alors que la troisième montée est en cours, une voiture fermée casse un moteur et répand une grande quantité d’huile sur une partie
rapide du tracé. Après de longues minutes de travail et de concertation, les organisateurs prennent la sage et logique décision d’annuler cette dernière manche. Rageant car les espoirs étaient réellement permis…

Du côté des autres pilotes du Team Petit Auto Sport et par ordre d’apparition sur la piste, François Kirmann a de nouveau confirmé ses excellentes dispositions au volant de sa Norma en finissant second devant le véloce Le Beller. Christian Schmitter échoue pour un rien dans sa quête de victoire du groupe GT de Série et peut réellement regretter l’annulation de l’ultime manche. Son frère Philippe, après un an d’absence a épaté les observateurs en se remettant aussitôt dans le rythme puisqu’il se paie le luxe de remporter le groupe GTTS au volant de sa Ferrari F430 Challenge. Fin moins heureuse pour son adversaire du groupe, Daniel Kirmann, en tête après la première montée de course et qui parti pour faire « claquer » un temps, sort dans le dernier virage de la course et amoche salement sa Ferrari. Son temps acquis à la montée précédente lui permet tout de même de terminer sur la deuxième marche dans le groupe GTTS et s’emparer par la même occasion de la tête du championnat Production.

Prochain rendez-vous de nouveau dans le Nord Ouest avec la 49ème course de côte de La Pommeraye, les 25 et 26 Mai à 40 kilomètres d’Angers.

________________________________________________________________

4ème manche du championnat de France les 11 et 12 mai 2013 – à 6 km de Saint Lo (Manche) - Longueur : 2,0 km – Dénivellation : 90 m – Classement : à la meilleure des 2 montées courues - Partants: 98 – Classés: 94 – Conditions: Ciel couvert et vent froid – Affluence: 3000 spectateurs environ.

CLASSEMENT
1. N. Schatz (Norma M 20 FC BMW) 55’’38 – 2. Petit (Reynard 95 D) à 1’’61 – 3. A. Thomas (Reynard 01) à 2’’59 – 4. Frantz (Osella PA 27BMW) à 3’’51 – 5. Bouche (Reynard 99L) à 4’’19 – 6. G. Schatz (Norma Honda 2L) à 4’’66

Championnat : 1. Schatz 111 pts – 2. Petit 109 (1er monoplace) – 3. A. Thomas 90 – 4. G. Schatz 77 (1er proto 2L.)– 5. Frantz 67

PRODUCTION
1. Poinsignon (CG turbo) 1’07’’64 (1er Gr.F) – 2. E. Séchaud (Ford Escort) à 0’’76 – 3. Bonnet (Seat Leon) à 0’’98 (1er Gr. A) –4. Ph. Schmitter (Ferrari F 430) à 1’’04 (1er GTTS) – 5. Cosson (Seat Leon) à 1’’47 – 6. Dieulangard (Seat Leon) à 1’’56 – 7. D. Kirmann (Ferrari F 430) à 1’’86

Championnat :1. Kirmann 89 pts – 2. Werver 84 – 3. Cat (1er Gr. N) et Bonnet (1er Gr. A) 78 – 5. Cosson 75

Retour haut de page