Actualités du Team Petit Croisieurope

Bagnols-Sabran 2013 :

Débuts animés !

Team Petit Bagnols Sabran 2013Traditionnel rendez-vous du début de saison, la course de côte de Bagnols-Sabran s’est révélée être une étape semée d’embûches pour Sébastien Petit qui malgré tout grimpe sur la seconde marche du podium en n’ayant pu effectuer une seule montée. Mention très bien pour les trois autres pilotes de l’équipe…

Suite aux tests hivernaux porteurs de grands espoirs et n’ayant laissé apparaitre aucune faille, c’est avec sa F3000 revigorée que Sébastien décide de lancer sa saison. Du côté de ses camarades d’écurie, Christian Schmitter a troqué son Cayman pour une magnifique 997 GT3, Philippe Schmitter (forfait ce week-end suite à un accident domestique) revient aux affaires avec sa F430, Daniel Kirmann grimpe de gamme avec une F430 Scuderia et enfin François Kirmann, après un essai concluant l’an dernier, se retrouve au volant d’une Norma M20 FC propulsé par un moteur Honda 2L. Une bien belle structure qui a fier allure dans le parc concurrents.

Sur une piste humide, la première monte d’essais voit Sébastien s’installer en tête de la feuille de temps et c’est également la satisfaction pour tous ses compagnons qui jouent dans le peloton de tête de leurs catégories respectives. La manche suivante s’assèche pour les protos et les organisateurs décident assez anormalement de faire partir Nicolas Schatz avec ceux-ci. Le champion de France en titre réalise le meilleur temps car entre temps la pluie a fait son apparition et les F3000 doivent affrontées une piste trempée avec des pneumatiques slicks. Il convient tout de même de noter que Sébastien réalise le meilleur temps des F3000 avec notamment 10 secondes d’avance sur Alban Thomas.

Changement de conditions le lendemain pour les trois manches de courses avec un temps frais mais ensoleillé. Les pneumatiques neufs sont montés sur la voiture et c’est avec le couteau entre les dents que Seb s’élance. Il faut frapper fort dès le début mais c’est un scénario totalement imprévu qui va se dérouler. Suite à une défaillance mécanique, la Reynard s’enflamme et Sébastien a le bon réflexe de s’arrêter près d’un poste commissaires afin de limiter au maximum les dégats. S’en suit une intense séance de mécanique et de nettoyage afin de cerner le souci et tenter de permettre à Seb de continuer sa course.

Pari semble-t-il gagné puisque le pilote de la F3000 se présente au départ de la seconde manche avec la ferme intention cette fois-ci de voir son nom s’afficher sur le classement. Las, le chat noir est visiblement présent sur cette première course de la saison puisque Seb doit une nouvelle fois s’arrêter, doigt allumeur cassé ! Au prix d’un effort commun mené de main de maître par les frères Ferretti, une réparation miraculeuse est effectuée et tout le monde croise les doigts pour que cela tienne sur derniers kilomètres en lice du week-end.

Sébastien s’élance et toute son équipe a l’oreille attentive aux commentaires du speaker qui va annoncer son éventuel chrono. La ligne d’arrivée est cette fois franchie et c’est la satisfaction d’aller chercher une seconde place avec un temps prometteur au regard des conditions extrêmes qu’a rencontrées le pilote du Team Petit. Une seconde place qui ajoutée à la victoire de catégorie permet à Sébastien de ne concéder qu’un point au championnat.

Dans les autres catégories, François Kirmann pour sa découverte du proto a effectué une remarquable prestation qui lui permet de grandement apprendre sans brûler les étapes. Christian Schmitter pour sa première sur sa nouvelle Porsche a donné du fil à retordre à la terreur de la catégorie Dominique Vuillaume et échoue à la dernière montée après une petite incartade dans le dernier virage de la course. Enfin, Daniel Kirmann, lui aussi pour sa découverte de sa nouvelle voiture, et malgré un souci récurrent, se classe en seconde position des voitures fermées.

Pas de répit pour tout ce beau monde puisque dès ce week-end se déroulera la course de côte du Col St Pierre, une épreuve située dans le Gard et éligible pour le championnat d’Europe.
_______________________________________

1. N. Schatz (Norma M 20 FC BMW) 1’23’’689 – 2. Petit (Reynard 95 D Mugen) à 1’’855 – 3. A. Thomas (Reynard 01 L Mugen) à 5’’920 – 4. G. Schatz (Norma M 20 FC Honda) à 6’’777 (1er 2 Litres) – 5. Bouche (Reynard 99 L) à 6’’934 – 6. Latreille (Norma M 20F BMW) à 7’’089 – 7. Sapin(Mygale F3) à 7’’660 – 8. Creniault (Dallara F 303) à 7’’900 – 9. Bonjean (Ligier JS 49 Honda) à 8’’394 – 10. Krafft (Dallara F 302) à 9’’506 – etc.
Championnat : 1. Schatz 28 pts – 2. Petit 27 – 3. Thomas et G. Schatz 23 – 5. Latreille 19 – 6. Bouche 18 – etc.   
1. Werver (Porsche 997 GT3 C) 1’40’’080 – 2. Kirmann (Ferrari 430 GT 3) à 1’’606 – 3. Béal (BMW M3 GTR) à 3’’310 – 4. Cazalens (Scora) à 3’’327 – 5. Bonnet (Seat Leon SC) à 3’’821 (1er Gr. A) – 6. Tholy (Rallye 3) à 3’’961 – 7. Bernard (Seat Leon SC) à 4’’702 – 8. Cat (BMW M3) à 5’’422 (1er Gr. N) – 9. Janioud (BMW M3 GTR) à 5’’436 – 10. Vuillaume (Porsche 996 GT3) à 5’’736 (1er GT de série) – etc.
Championnat production : 1. Werver 28 pts – 2. Bonnet 25 – 3. Kirmann 24 – 4. Cat 23 – 5. Vuillaume et Bernard 21 – etc.

Retour haut de page