Actualités du Team Petit Croisieurope

Bagnols-Sabran 2017

Carton plein !

Bagnols Sabran 2017 Team PetitUne fin heureuse mais des débuts mouvementés ! En effet, sous la pluie incessante présente une majeure partie de la journée, Philippe Schmitter, présenté comme l’un des favoris de la catégorie voitures fermées, part à l’attaque dès les essais. Hélas, une vilaine coulée d’eau le piège et sa Lamborghini part en aquaplaning provoquant une sortie de route fort heureusement sans gravité pour le pilote Alsacien.

Le temps pour toute l’équipe de se rassurer sur la santé de Philippe et il est temps de se remettre au travail afin de préparer les trois autres voitures présentes sous l’auvent du Team Petit – CroisiEurope. Avec une réglementation 2017 permettant de préparer son moteur à sa guise, Sébastien Petit se sent bien mieux et peut exploiter le potentiel de sa Norma M20 à moteur 4 litres. Grâce à l’excellent travail du préparateur moteur ARMAROLI allié au savoir-faire de chez EFI (en charge de l’électronique), Seb est rapidement en jambes. Il se porte en tête au soir des essais devant Geoffrey Schatz et Cyrille Frantz avec la satisfaction du travail accompli. Du côté de ses compères d’équipe, Christian Schmitter présente un nouveau bolide qui fait sensation avec une magnifique et rutilante Porsche 997 RSR. Mais il doit prendre confiance et changer ses habitudes pour dompter cette voiture… Kevin Petit repart lui avec sa Formule Renault mais aborde pour la première fois ce tracé ô combien difficile de Bagnols-Sabran.

Le lendemain, alors que tout le monde espère une accalmie, seigneur météo décide de prolonger la difficulté en proposant une première montée très humide. Un scénario qui convient aux voitures moins puissantes et dont profite parfaitement Billy Ritchen au volant de sa F3. Sébastien limite les dégâts et se place à quelques dixièmes de la tête mais rien n’est joué puisque tout laisse à penser que le tarmac va s’assécher. Le long arrêt de course provoqué par la sortie de route de Fabien Bourgeon qui nous aura fait une grosse frayeur et à qui on souhaite un bon rétablissement, fait que la seconde manche de course se passe dans de meilleures dispositions. Sébastien remet les choses en place en prenant la tête et enfonce le clou dans l’ultime montée qui va se dérouler très tardivement. Il améliore son chrono précédent et rentre satisfait avec un temps très satisfaisant au vu des conditions.  Il relègue son dauphin, Geoffrey Schatz à 1’7 et Cyrille Frantz à 4’3 ! Débuter ce championnat par une victoire permet de donner quelques garanties et améliorer la confiance de Sébastien qui se pose en favori pour le titre de champion de France.

C’est également la plus haute marche du podium qui a accueilli Christian Schmitter qui a progressivement et intelligemment augmenté la cadence pour aller cherche sa première victoire en championnat de France de la Montagne devant la BMW M3 GTR de Pierre Béal. Christian capitalise ainsi de gros points dès le début de la saison dans un groupe GTTS particulièrement relevé et qui devrait s’avérer indécis tout au long de l’année. Certain que le tracé large et rapide de la prochaine épreuve du Col Saint-Pierre devrait de nouveau lui permettre de jouer le haut du tableau tout comme Philippe Schmitter et sa Lamborghini Gallardo. Une épreuve que ne disputera pas Kévin Petit, deuxième des FR sur cette manche d’ouverture et qui a fait preuve de sagesse sur cette épreuve particulièrement ardue et qui assurément lui servira pour l’avenir.

Comme évoqué dans les premières lignes de ce résumé, c’est un week-end accompli pour le Team Petit – CroisiEurope et nous vous attendons tous, supporters et partenaires pour la deuxième étape de la saison qui se déroulera les 22 et 23 Avril sur la longue et rapide pente du Col Saint-Pierre et qui sera également éligible pour la Coupe d’Europe.

Retour haut de page