Actualités du Team Petit Croisieurope

Avril 2016 - Col Saint Pierre

Un retour en forme de victoire

Col Saint Pierre Team PetitLors de notre dernier résumé, nous vous avions relaté la grande mésaventure survenue à Sébastien avec une sortie de route provoquant de gros dégâts sur la Norma, la faute à un accélérateur bloqué. C’est donc une course contre la montre qui s’est mise en place afin d’être présent sur cette épreuve…

Semaine éreintante pour les hommes du Team Petit – CroisiEurope avec la déception de ne pas être responsable de ce qui est arrivé lors de la course précédente mais qui entraine de grosses conséquences…en effet, dès le lendemain de la sortie de route il a fallu tout démonter, emmener la coque de la voiture chez le fabricant afin de la contrôler pour finalement apprendre une très mauvaise nouvelle ! Il faut changer celle-ci car impossible de faire quoique ce soit dessus…une annonce qui tombe comme un coup de massue car cela remet fortement en cause le programme européen prévu cette année tout en compromettant la participation à cette épreuve du Col St Pierre ! Tout le monde se serre les coudes et travaille d’arrache-pied jour et nuit avec une mention toute particulière à Angelo Ferretti et Gérard Petit qui ont payé de leurs personnes.
C’est donc déjà une victoire de pouvoir être présent sur cette deuxième manche de la saison mais c’est désormais le doute qui prédomine. En effet, tous les réglages sont à refaire puisque la nouvelle coque est différente de la précédente et demande de revoir de nombreux paramètres…

Les deux manches du Samedi ont pour but de peaufiner les réglages et tout semble sur la bonne voie puisque Sébastien est un satisfait second lors de la fin de journée tout en admettant que les réactions de sa Norma différent de ce qu’il a connu jusque-là. Du côté des GTTS, tout se passe pour le mieux pour les frères Schmitter qui connaissent seulement des petits soucis dans l’apprentissage du parcours long de plus de 5 kilomètres et qu’il convient de connaitre par cœur pour éviter toute mésaventure.

Le lendemain va être une véritable loterie avec un temps Cévenol mêlant apparition du soleil puis averses tout au long de la journée. Le choix des pneumatiques est donc un véritable casse-tête et c’est à quelques secondes du départ que les choix sont faits devant cette incertitude météorologique. La première montée de course va connaitre la pluie alors que la seconde voit seigneur soleil pointer le bout de son nez et assécher suffisamment la piste pour monter les pneumatiques slicks. C’est donc sur cette montée que tout va se jouer. Toujours en phase de « redécouverte » de sa voiture, Sébastien s’accroche comme à son habitude et montre qu’il fait partie de la confrérie des grands pilotes. Sans se poser de questions, il attaque, avale les 5 kilomètres de la montée en 2’19’’195 soit une moyenne de 129,57 km/h et il convient dorénavant d’attendre le chrono de Nicolas Schatz…139 millièmes !!! C’est l’écart qui sépare les deux hommes en faveur du champion de France. Un écart infime qui place Nicolas en tête !

Il reste une montée et Sébastien, ravi d’être revenu si rapidement à la bagarre pour la victoire est déterminé comme jamais. En confiance, il compte bien attaquer encore plus pour aller chercher cette victoire. Hélas, au moment de partir sur la pré-grille, la pluie refait son apparition et ruine les derniers espoirs de victoire. Mais nous le répétons, c’est une sorte de victoire pour toute l’équipe qui voit ses nombreux efforts être récompensés en permettant à Sébastien de poursuivre la saison avec envie et détermination. Notons tout de même, que sous la pluie de la dernière montée, Seb réalise le meilleur temps Français pour conclure un week-end positif.

Le piège des caprices de la météo s’est également refermé sur les frères Schmitter, bien ancrés dans le haut du classement des voitures fermées et qui ont vu tous leurs efforts réduits à néant.  Ils partaient quelques minutes après les premières voitures du groupe GTTS qui se sont élancées sur un asphalte sec alors que Philippe et Christian, tout comme certains de leurs camarades, ont connu une averse de pluie ne leur permettant plus aucune attaque.

Pas de répit pour toute la troupe du Team PETIT – CROISIEUROPE puisque dès ce week-end se déroule en Lorraine à Abreschviller la troisième épreuve du championnat de France. Nous vous y attendons nombreux pour venir admirer notre structure…

Retour haut de page