Actualités du Team Petit Croisieurope

Septembre 2015 - Turckheim

Au maximum !

12 – TURCKHEIM
12ème manche du Championnat de France les 5 et 6 septembre, à 7 km de Colmar (Haut-
Rhin)
59ème édition, 36ème édition VHC, organisée par l’ASA Alsace
Longueur : 5.950 mètres – Dénivellation : 370 mètres
Classement Sport :
1.N.Schatz (Norma M20 FC) 2’24’’337 – 2.S.Petit (Norma M20 FC) 1’’703 – 3.C.Frantz
(Norma M20 FC) à 4"988 – 4.A. Thomas (Reynard 01KL Mugen) à 9"859 – 5.B. Ritchen (Dallara
F303) à 14"574 – 6.D.Meillon (Norma M20) à 16"272 – 7.P.Buckingham (F3 Dallara) à 17’’369 –
8.Y.Poinsignon (Pedrazza) à 19’’525 – 9.L.Cholley (F3 Dallara) à 19’’727 – 10.X.Vermeille
(Norma M20FC) à 19’’793.
Classement Production :
1.N. Werver (Porsche 997 Cup S) 2'54"516 – 2.D. Dieulangard (Porsche 997 GT3 Cup) à 1"386
– 3.F. Dosières (Renault Megane Trophy) à 3"489 – 4.P.Courroye (Porsche 997 GT2) à 5"357 –
5.P.Béal (BMW M3 GTR) à 6’’507 – 6.J-L.Janioud (BMW M3 GTR) à 7’’414 – 7.P. Schmitter
(Renault Mégane Trophy) à 8"489
– 8.C.Poinsignon (Simca CG Turbo) à 9’’227 – 9P.Reuter
(Porsche 997 GT3) à 11’’089 – 10.R.Garces (Seat Léon Supercopa) à 12’’369.

______________________________

Turckheim 2015 Team PetitPour cette dernière manche de la saison et en présence de nombreux supporters, Sébastien a donné son maximum avec les conditions qui s’imposaient à lui. Avec un excellent chrono et des pneumatiques « fatigués », Seb s’octroie une seconde place qui boucle une saison réussie et sans accroc. A domicile, les frères Schmitter ont connu de belles frayeurs avec des fortunes diverses…

Restant sur un joli succès lors de la course de côte de Chamrousse, Sébastien arrivait avec le plein de confiance tout en ayant à l’esprit que les choses allaient certainement être difficiles. En effet, suite à son participation à une manche du championnat de France, en l’occurrence Hébécrevon pour cause de championnat d’Europe en même temps, le règlement lui enlève un train de pneumatiques. C’est donc sans munition de rechange qu’il se présente sur cette manche Alsacienne contrairement à son plus redoutable adversaire. On assistait également pour cette clôture de la saison du championnat de France au retour de Philippe Schmitter et sa Mégane, remis sur pied après quelques pépins de santé, et accompagné comme souvent par son frère, Christian et sa Porsche GT2 sur vitaminée.

Les essais se déroulent relativement positivement pour Sébastien qui signe le meilleur temps de la première manche puis le second chrono lors du run suivant. Il améliore son passage entre ses deux montées mais Nicolas Schatz fait mieux, ce qui annonce un nouveau duel entre les deux hommes pour le lendemain.

La tendance se confirme dès la première manche officielle de course, les deux hommes forts de cette fin de saison creuse un écart conséquent et battent tour à tour le record de la piste établi l’an dernier par Schatz. C’est le champion de France en titre qui devance Seb pour 384 millièmes sur les 5,95 kilomètres du splendide parcours de Turckheim.

Sachant que ses pneumatiques sont maintenant très « fatigués » pour ne pas dire plus,
Seb tente le tout pour le tout lors de la deuxième montée de course en prenant de gros risques. Il améliore son chrono grâce à un magnifique pilotage, force pour faire honneur à ses supporters et son principal partenaire fortement impliqué ici. Avec 2’26’’040, soit un temps canon ici, il rentre avec la satisfaction d’avoir tout donné et ne pas pouvoir faire mieux.
Nicolas Schatz a lui utilisé ses gommes neuves et prend le dessus définitivement.

L’ultime manche ne changera plus rien à la hiérarchie et bien qu’il aurait aimé apporter une nouvelle victoire à tout le monde qui le soutient, c’est le sourire aux lèvres qu’il grimpe sur le podium de cette 59ème édition de la course de côte de Turckheim organisée de main de maitre par l’ASA Alsace et son président Franck Mader. Le Team Petit – CroisiEurope en profite pour remercier tous les organisateurs, commissaires et bénévoles de cette saison.

Revenons à nos deux pilotes de voitures fermées, les frères Schmitter qui une fois de plus présentaient de magnifiques voitures au départ cette course. Avec une farouche envie de briller, Christian comme Philippe ont connu quelques déboires qui les conduirons à commettre quelques petites fautes. L’homme à la Porsche GT2 devra malheureusement renoncer, faute de pièces, mais a montré son joli coup de volant avec une voiture ultra puissante et fort difficile à maitriser. Pour ce qui est de Philippe, son absence durant quelques courses s’est fait ressentir pour se remettre en confiance et malgré quelques petites erreurs de pilotage, il s’est accroché au wagon des pilotes de sa catégorie pour effectuer un retour satisfaisant.

Nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour une interview avec Sébastien Petit…nous évoquerons avec lui le bilan de la saison et les perspectives envisagées pour 2016.
A très vite et merci pour votre soutien.

Retour haut de page